Salle de presse


19 décembre 2020

Avoir 10 ans en 2020. Ou le syndrome de culpabilité du survivant.

Marie-Françoise Hervieu, présidente fondatrice

En septembre dernier, Zone franche a eu 10 ans. Nous avions commencé à planifier une célébration en début d’année, mais pandémie oblige, celle-ci n’a pas eu lieu. Cette crise mondiale a touché tous les peuples, les entrepreneurs et leurs équipes, où qu’ils soient, d’une façon ou d’une autre. Je me souviens m’être demandé, au début du premier confinement : « Serons-nous encore là à la fin de l’année? » La planète s’était arrêtée de tourner. On ne pouvait plus se projeter. Cependant, toutes les entreprises n’ont pas été touchées de la même façon. Dans notre cas, nous étions 100 % fonctionnels en télétravail. Ce n’est que quelques mois plus tard que j’ai réalisé à quel point nous étions privilégiés de pouvoir poursuivre nos activités à distance...

Car malgré le retour d’une certaine normalité au début de l’été, plusieurs secteurs de l’économie ont été laissés en plan : le tourisme, la restauration, l’hébergement et la culture, en particulier. Alors parfois, j’ai le syndrome de culpabilité du survivant… Pourquoi les activités de Zone franche et de Villemarie se poursuivent-elles de façon presque intacte, alors que tant d’entreprises et d’employés souffrent? Comment souligner le 10e anniversaire de Zone franche dans ce contexte? Les anniversaires, c’est important. Ce sont des moments clés dans la vie d’une entreprise. Eh bien! j’ai été incapable de le faire, même virtuellement… Je me suis dit : « On a la chance de poursuivre nos activités, c’est déjà une fête en soi. » Je me permettrais ainsi simplement, en cette fin d’année qui nous marquera à tout jamais, d’avoir une pensée pour tous mes pairs entrepreneurs et leurs équipes qui sont en difficultés parce que leurs activités sont touchées par les mesures sanitaires. Je n’ose imaginer ce que vous vivez… 

Cela dit, ceux qui ont cette chance de poursuivre leurs activités ont eu tout de même leur lot de défis. J’aimerais donc remercier sincèrement tous les membres de Zone franche et Villemarie : Ludivine Félix, Marion Urso, Hadjila Benihaddadene, Marie-Astrid Berry, Guy Litalien, Louis Beauchamp, Raphaël Rochette, Rose-Marie Ménard, Sarah Cheriet, Sylvie Bacon et Marie-Hélène d’Entremont-Sauvé, qui était en congé de maternité cette année, mais que j’ai consultée quelques fois quand je ne voyais plus clair. J’ai aussi une pensée pour Valéry Chartrand, Laurence Côté, Morgane Lopez, Marc-Antoine Guérard, ainsi que pour Kim Gradek qui a été recrutée au printemps par l’un de nos clients et enfin pour Louise Lavoie, notre directrice des finances, qui a pris sa retraite à la fin de l’été.

Votre engagement et votre esprit d’équipe sont ma plus grande source de fierté. Grâce à vous, nous avons continué à soutenir nos clients de façon exceptionnelle, dans un contexte particulièrement exigeant. Le métier de conseiller en relations publiques est l’un des plus stressants, comme en témoignent plusieurs classements, année après année. Dans un contexte de pandémie, les échéances étaient souvent… inexistantes, et vous avez toujours répondu à l’appel. Je remercie également chaleureusement nos clients pour leur confiance. Sans vous, nous ne serions pas là. Et cette année, cette dernière phrase n’a jamais eu autant de sens…

En terminant, j’aimerais remercier quelques personnes qui ont été de vraies sources d’énergie pour moi cette année : ma coach, Nathalie Delmas de ConnexionTIP, Jasmin Roy, Genève Bourdages, Charles Provost, Nathalie Roy, Yves Thériault, Isabelle Rondeau, Pierre Barsalou, Jean-Marc Gauthier, Xavier Chambon, Xavier Van Overmeire, Emmanuel Brun, Laurent Berns, Élisabeth Mrani, Jean Davies, Sophie Caudiu, Florence Carrère, Isabelle Raux, Sandrine Perreault, Christophe Airault, Alain Cohen et Normand Grondin. Mes voisins, Catherine, Érik, Monique et Stéphane. Quand on est en quarantaine après un séjour à l’étranger, on est bien heureux de pouvoir compter sur des voisins aussi géniaux… Et ma famille : mes parents, Monique et Philippe, ma sœur Brigitte et mon frère Thomas, pour leur soutien et leurs encouragements. 

Je vous souhaite de joyeuses fêtes et mes meilleurs voeux pour l'année 2021.

Novembre 2020

Quatre nouveaux membres chez Zone franche

Zone franche est heureuse d’annoncer les promotions de Marion Urso à titre de directrice de compte et de Raphael Rochette au poste de conseiller, ainsi que les nominations de Rose-Marie Ménard et Sarah Hind Cheriet comme coordonnatrices.

Embauchée à titre de coordonnatrice en 2017, Marion Urso a démontré un engagement sans pareil envers les clients de Zone franche. Rapidement, elle a commencé à gravir les échelons, d’abord en devenant conseillère, puis en étant récemment promue au titre de directrice de compte. Depuis son arrivée en 2017, Marion a démontré un grand savoir-faire, notamment auprès de clients comme Polycor, Amazon Web Services et PlayStation.

Pour sa part, Raphael Rochette s’est imposé rapidement par sa détermination et sa grande capacité de travail, particulièrement dans les relations de presse, secteur qui lui a valu plusieurs retombées positives pour les clients de la firme. Sa grande polyvalence lui a permis de connaître beaucoup de succès grâce à son souci marqué pour le service à la clientèle, notamment pour Honda, A3 Québec et la Financière Sun Life.

Avec l’arrivée de Rose-Marie Ménard et de Sarah Hind Cheriet, Zone franche renforce enfin son équipe avec deux nouvelles recrues possédant déjà une solide formation et une expérience manifeste en matière de coordination.

10 septembre 2020

Externaliser ou internaliser votre communication : une question d’équilibre

Dans un monde toujours plus complexe, les métiers de la communication, comme la plupart des autres domaines, exigent aujourd’hui un large éventail de compétences plus pointues les unes que les autres. Il suffit de regarder les exigences des postes à combler dans les organisations pour le constater : conseil stratégique, gestion d’enjeux et de crise, rédaction, relations de presse, marketing numérique, réseaux sociaux, événementiel, sont autant de spécialités qu’une seule personne ne peut réunir à la fois. 

Avec le temps, il est normal que les entreprises se dotent de conseillers en communication. Plus l’organisation croît, plus ses besoins en communication externe et interne prennent de l’importance. Cependant, mon expérience de 20 ans dans le service-conseil en relations publiques m’a permis d’observer que les plus petites organisations (20 employés et moins) ont tout avantage à externaliser cette fonction afin de pouvoir profiter d’un maximum d’expertises pour un budget équivalent à celui du salaire d’un conseiller en communication. Pour des entreprises de cette taille, des agences comme les nôtres peuvent en effet travailler directement avec les dirigeants de l’entreprise. 

Pour une entreprise comptant entre 20 et 50 collaborateurs, il peut devenir pertinent de recruter une ressource dont le rôle sera notamment de faire le lien entre la direction et l’agence. L’influence de cette personne à l’interne est déterminante pour permettre à l’agence de performer. Il est également possible de demander à un conseiller de votre agence de jouer ce rôle, en impartition, à raison de plusieurs heures par semaine. 

Au-delà de 50 collaborateurs, les entreprises voudront éventuellement recruter des experts qui se répartiront les responsabilités entre la communication interne et externe, par exemple. Mais même à cette étape, il est extrêmement pertinent de conserver l’exécution à l’externe, surtout pour mettre en œuvre des actions ponctuelles ou qui nécessitent plusieurs expertises à la fois. Nous voyons, par exemple, rarement des clients qui exécutent eux-mêmes les opérations de relations de presse proactives. Réactives et ciblées, oui. Mais les relations de presse proactives nécessitent trop de suivis dans des délais précis qui sont difficilement conciliables avec l’agenda des responsables de la communication en entreprise.  

En conclusion, je dirais que dans un scénario idéal, les entreprises devraient, avec le temps, recruter des conseillers en communication qui auront une expérience la plus générale possible et qui sauront guider les agences partenaires lors de la mise en œuvre des actions. Ce faisant, ils permettront également aux dirigeants de se concentrer sur le développement de leur entreprise. Plus ces conseillers à l’interne seront performants, plus les conseillers de votre agence le seront également.

22 juillet 2019

Zone franche accueille quatre nouveaux membres dans son équipe

L’agence de relations publiques Zone franche a le plaisir d’accueillir quatre nouveaux membres dans son équipe, soit Ludivine Félix à titre de directrice de comptes, Raphaël Rochette et Élodie Minguet-Mei à titre de coordonnateur et coordonnatrice, ainsi que Francine Gnago à titre de technicienne comptable.

Ludivine Félix
Ludivine Félix a travaillé pendant plusieurs années dans l’agence de communication et relations publiques Dr2 Consultants, en Belgique. Elle a ensuite géré deux organismes à but non lucratif en Bolivie où elle a vécu deux ans. Au début 2019, elle a décidé de venir s’installer au Québec.

Spécialiste en stratégie de communication, elle s’intéresse à ses nombreux aspects y compris les médias sociaux, l’organisation d’événements, les relations de presse, la gestion de crise, le graphisme ou la gestion de projets. Le secteur du communautaire lui tenant à coeur, elle a mis à profit ses expériences dans divers organismes à but non lucratif d’envergure nationale et internationale. Aujourd’hui, elle est engagée comme trésorière et membre du conseil d’administration dans l’OBNL montréalais L’Alternative.

Raphaël Rochette
Riche d’une expérience professionnelle dans le domaine de la mode, Raphaël Rochette a décidé de retourner sur les bancs d’école en 2016 afin de parfaire ses connaissances en relations publiques. Diplômé en communication publique de l’Université Laval, il cumule désormais près de trois ans d’expérience en agence et entreprise privée dans le domaine des relations publiques. Il a contribué à de nombreuses campagnes locales et nationales depuis, notamment en santé, en beauté et en culture.

Élodie Minguet-Mei
Diplômée du baccalauréat en Communication, relations publiques depuis 2018, Élodie Minguet-Mei a suivi un parcours d’étudiante-athlète alors qu’elle représentait l’UQAM sur le circuit universitaire de cheerleading. Durant son passage sur les bancs d’école, elle a complété un stage à la Caisse Desjardins du Haut-Richelieu où elle a effectué la promotion, l’organisation et la coordination d’un gala. Elle a ensuite mis à profit ses compétences en gestion de communauté et organisation d’événements au Centre sportif de l’UQAM. Engagée au terme de son stage, Élodie y a coordonné les activités de promotion et de communication durant une année. Elle est également membre du conseil d’administration de la Caisse Desjardins du Haut-Richelieu.

Francine Gnago
Passionnée des finances et de la comptabilité, Francine Gnago a travaillé au sein de plusieurs projets en Afrique comme celui de Paris-Cotonou-Abidjan financé par l’Union européenne, le projet de lutte contre la tuberculose en Côte d’Ivoire financé par le Fonds Mondial et le projet de soutien aux enfants rendus vulnérables du fait du VIH/SIDA financé par l’Agence des États-Unis pour le développement international. Elle a ensuite décidé de revenir sur les bancs d’école afin de mettre à jour ses connaissances et méthodes de travail dans un contexte québécois. Issue d’une maîtrise de Sciences économiques et Gestion obtenue en Côte d’Ivoire équivalente au baccalauréat en Administration des affaires, elle vient d’obtenir le certificat d’accès à la profession comptable à HEC Montréal. Avant son arrivée chez Zone franche, elle a exercé au sein de plusieurs structures dont l’Ordre des ergothérapeutes du Québec en qualité de technicienne comptable.

30 mai 2019

La réussite des entreprises étrangères au Canada passe par une stratégie efficace de relations publiques

Les entreprises qui choisissent le Canada comme porte d’entrée de l’Amérique du Nord ont tout intérêt à s’appuyer sur une stratégie efficace de relations publiques adaptée au marché qu’elles convoitent. Marie-Françoise Hervieu, présidente des agences Zone franche et Villemarie, nous dit comment les relations publiques peuvent constituer un levier puissant à la réussite du plan d’affaires.

« Bâtir sa notoriété et sa réputation prend du temps et un effort constant. Prévoyez deux à trois ans pour y parvenir, explique Marie-Françoise Hervieu, présidente de Zone franche et Villemarie. Les relations publiques demeurent le meilleur moyen de générer de la crédibilité, notamment auprès des clients, des partenaires, des gens d’affaires ou encore des investisseurs. »

Tout comme pour leurs besoins en services financiers ou juridiques, les entreprises d’ailleurs devraient préparer leur offensive vers un nouveau marché en retenant les services d’experts en communications dotés d’une connaissance fine des enjeux propres aux marchés montréalais, québécois et canadien. Chaque culture a ses particularités et des codes distincts. La langue, les attitudes à observer doivent être considérées.

« En France, par exemple, communication rime souvent avec publicité. Or, beaucoup d’entreprises connaissent peu la force que procurent les relations avec les journalistes. C’est une tradition beaucoup plus ancrée dans la culture nord-américaine », expose Marie-Françoise Hervieu.

Large éventail
Les relations de presse ouvrent la voie à un large spectre d’occasions de communication et de positionnement d’une entreprise nouvellement arrivée dans un marché : lancements, nominations, profils de dirigeants, investissements, études et recherches, inaugurations, opinions sur des enjeux de société, etc. Les journaux, par exemple, atteignent encore plus de 70 % de Canadiens chaque semaine.

Depuis l’avènement des médias sociaux, ceux que l’on définit comme des influenceurs — parce que leurs activités, opinions, mode de vie font le régal de milliers de personnes — peuvent également jouer un rôle important dans l’établissement d’une marque, d’une réputation. « Un million d’abonnés à qui tu dis que telle exposition se tient à l’Institut culturel Google, tu viens de leur signifier que Google soutient la culture d’ici », ajoute-t-elle, en précisant que les médias sociaux sont plus prisés ici qu’en France.

Le positionnement à des tribunes de prestige fait aussi partie de l’arsenal que les experts en relations publiques mettent à la disposition des entreprises étrangères dans l’établissement de leur réputation. Tout comme les activités de réseautage ciblé, philanthropique ou d’affaires, la commandite constitue un levier intéressant à la création de relations durables. « Non seulement ces entreprises améliorent leur positionnement concurrentiel, mais elles deviennent des employeurs privilégiés par les candidats en quête d’une carrière stimulante », fait remarquer l’entrepreneure.

Capital de sympathie
Bâtir des relations durables avec ses différents publics constitue également un bon rempart à d’éventuelles crises. Les entreprises qui négligent de construire et d’entretenir leurs relations avec leurs parties prenantes ont souvent beaucoup de mal quand la crise éclate. L’entreprise génère alors un capital de sympathie et de confiance fort utile le moment venu. Les entreprises dotées d’une solide réputation peuvent compter sur un réseau d’alliés forts et présents lors des moments difficiles.

Mais pour ériger ce rempart, mieux vaut s’allier à des experts aux assises solides dans leur marché et une connaissance approfondie de leur environnement pour protéger leur réputation si durement acquise.

6 mai 2019

ZONE FRANCHE SE JOINT AU RÉSEAU INTERNATIONAL 3AW

L’agence de relations publiques montréalaise Zone franche annonce aujourd’hui son adhésion à 3AW, un réseau international d’agences de communication indépendantes. Zone franche représentera ainsi exclusivement le Canada au sein du réseau 3AW. Sa filiale française Villemarie Relations publiques sera également l’agence de référence de 3AW en France.

Présent dans 29 pays dans le monde, 3AW est composé d'agences indépendantes spécialisées en relations publiques, achats médias, solutions numériques, marketing et créativité.

« Nous avons été séduits par l’expertise et la réputation de Zone franche en relations publiques, a déclaré María de Cárdenas Llanos, directrice de l'expansion des affaires internationales de 3AW. Les demandes pour un accompagnement en communication au Canada sont en croissance au sein du réseau 3AW et nous nous réjouissons à l’idée de pouvoir compter sur une équipe aussi professionnelle et expérimentée dans ce pays. »

« De plus en plus de clients nous demandaient de les accompagner à l’international et nos collègues du réseau 3AW nous permettront désormais de les soutenir plus efficacement avec des professionnels des plus qualifiés, a expliqué Marie-Françoise Hervieu, présidente fondatrice de Zone franche. Nous avons été impressionnés par le haut niveau d’expertise des membres de 3AW et nous sommes très fiers de représenter le Canada et la France, par le biais de notre filiale Villemarie. »

Zone franche a été invitée à se joindre au réseau 3AW en raison de son expertise en relations de presse, relations avec les influenceurs, médias sociaux, affaires publiques et en communication interne. Son adhésion lui permettra de participer à des appels de propositions internationaux.

À propos de Zone franche
Fondée à Montréal en 2010, Zone franche offre des services de conseil stratégique, de gestion de positionnement corporatif et de gestion d’enjeux à un large éventail d'entreprises et d'organisations actives dans des domaines aussi variés que l'éducation, l’énergie, les technologies de l’information, la santé, l’immobilier, les transports, les télécommunications, les services financiers et les assurances. L’agence est aussi en mesure de soutenir les entreprises françaises qui ciblent le marché canadien et, à l’inverse, les entreprises d’ici qui souhaitent s’installer en France, par le biais de sa filiale Villemarie Relations publiques. Zone franche est l’agence de référence du Canada au sein du réseau international d’agences 3AW.

À propos de 3AW
3AW est un réseau d’agences indépendantes avec une vision stratégique large, spécialisées dans la communication, les achats médias, les solutions numériques, les relations publiques, le marketing et la créativité. L'entreprise dispose de quatre bureaux principaux au Mexique, au Brésil, aux États-Unis et en Espagne et, en outre, d'un réseau d'agences grâce auquel elle couvre déjà plus de 29 pays. 3AW offre plus de 15 services dans le domaine de la communication à travers le monde grâce à son expansion et sa capacité à appliquer des stratégies globales dans tous les pays en les adaptant à chaque marché. Plus d'informations sur www.3aw.com.

12 novembre 2018

Louis Beauchamps nommé vice-président chez Zone franche.
Départ à la retraite de Matthieu Sauvé au printemps 2019 et promotion de 
Marie-Hélène d’Entremont-Sauvé à titre de
directrice générale.

Zone franche est fière d’accueillir dans ses rangs Louis Beauchamp à titre de vice-président. Son arrivée coïncidera avec le départ à la retraite de l’associé fondateur de l’agence, Matthieu Sauvé, qui déposera sa plume au printemps 2019 après une fructueuse carrière de près de 40 ans dans l’industrie. Zone franche annonce également la promotion de Marie-Hélène d’Entremont-Sauvé à titre de directrice générale de l’agence.

Matthieu Sauvé, un professionnel engagé
« Matthieu a grandement contribué à la pratique des relations publiques au Québec, a indiqué la présidente de Zone franche, Marie-Françoise Hervieu. Pendant toutes ces années, il a mis au service de ses clients sa plume inspirée et ses conseils pertinents, en plus de se démarquer par sa grande rigueur intellectuelle, son professionnalisme et son intégrité. Au plan plus personnel, j’ai été privilégiée de pouvoir compter sur sa vaste expérience, son amitié et sa grande complicité. » Durant sa carrière, Matthieu Sauvé a présidé la Société des relationnistes du Québec de 1994 à 1996 et est devenu membre du Collège des Fellows de la Société canadienne des relations publiques en 2004. Il a également reçu, en 2009, le Prix Yves-St-Amand de la Société québécoise des professionnels en relations publiques en reconnaissance de sa contribution à l’avancement de la profession. Il est l’auteur de l’ouvrage Les relations publiques autrement. Vers un nouveau modèle de pratique, aujourd’hui une des références dans l’enseignement des relations publiques. Il a récemment collaboré à la rédaction de l’ouvrage Introduction aux relations publiques : fondements, enjeux et pratiques, publié en 2018 (PUQ). Il a siégé à plusieurs conseils d’administration, particulièrement dans le domaine culturel. Encore aujourd’hui, il est membre du conseil des Productions Porte Parole et du Bureau des fiduciaires du Château Ramezay.

Nomination de Louis Beauchamp à titre de vice-président
Expert des communications qui compte plus de 30 ans d’expérience en journalisme et en relations publiques, Louis Beauchamp a occupé des postes de gestionnaire de haut niveau à la Ville de Montréal, comme directeur du service des communications (2014-2018), ainsi qu’à l’Autorité des marchés financiers (2009-2014). Auparavant, il a œuvré au sein d’une grande firme de relations publiques pendant près d’une dizaine d’années. Avant de faire le saut en relations publiques, il a fait carrière pendant une quinzaine d’années comme journaliste, occupant notamment les postes d’adjoint au directeur de l’information et de responsable des bureaux parlementaires de Québec et Ottawa au Groupe TVA. Il est le coauteur du guide L’avocat et les médias, publié aux éditions Yvon Blais. Louis Beauchamp apportera une solide expertise en gestion d’enjeux et de crise, en affaires publiques et en rédaction. De plus, les clients de Zone franche pourront bénéficier de sa connaissance des environnements organisationnels complexes. Il entrera en fonction au cours de l’hiver 2019.

Promotion de Marie-Hélène d’Entremont-Sauvé à titre de directrice générale
Afin de soutenir la croissance de Zone franche, qui compte maintenant une vingtaine d’employés, l’agence annonce également la nomination de Marie-Hélène d’Entremont-Sauvé au poste de directrice générale. À l’emploi de l’agence depuis sept ans, elle aura la responsabilité de superviser les opérations quotidiennes, les ressources humaines et l’administration. Elle continuera aussi à servir des clients, notamment en affaires publiques et en communication corporative. Arrivée en tant que conseillère, elle s’est rapidement démarquée par sa capacité stratégique et son leadership. Elle a gravi les échelons et occupait jusqu’à tout récemment le poste de directrice adjointe.


À propos de Zone franche
Fondée à Montréal en 2010, Zone franche offre des services de conseil stratégique, de gestion de positionnement corporatif et de gestion d’enjeux à un large éventail d'entreprises et d'organisations actives dans des domaines aussi variés que l'éducation, l’énergie, les technologies de l’information, la santé, l’immobilier, les transports, les télécommunications, les services financiers et les assurances. L’agence est aussi en mesure de soutenir les entreprises européennes qui ciblent le marché canadien et, à l’inverse, les entreprises d’ici qui souhaitent s’installer en Europe, par le biais de sa filiale Villemarie Relations publiques.

6 juillet 2017

150e du Canada : Bombardier célèbre l’innovation canadienne

Montréal, le 6 juillet 2017 – Bombardier a souligné le 150e anniversaire du Canada en célébrant plusieurs innovations canadiennes dans une vidéo diffusée en français et en anglais le jour de la Fête du Canada sur Facebook.

Si certaines de ces innovations semblent toutes naturelles, comme la souffleuse à neige (1927) et le suspensoir, mieux connu sous le nom du jockstrap (1927… décidément une bonne année !), d’autres sont plus surprenantes : la reprise vidéo (1955), le Walkie-talkie (1942), le pistolet de calfeutrage (1894), les cartons d’œufs (1911) et le rouleau à peinture (1940), des innovations toujours utilisées chaque jour, partout dans le monde.

La vidéo se termine sur des images du métro Innovia (SkyTrain de Vancouver, 2002), du Global 7000 (2016) et du C Series (2013) des innovations créées de toute pièce au Canada, par Bombardier.

« L’innovation fait partie de l’ADN du Canada, a expliqué Olivier Marcil, vice-président, communications externes chez Bombardier. Pour le 150e de notre pays, nous trouvions original de rendre hommage à nos grands créateurs canadiens, tout en rappelant que Bombardier - de l’invention de l’autoneige aux C Series – a perpétué cette grande tradition d’ingéniosité qui nous définit collectivement. Année après année, Bombardier est l’entreprise canadienne qui investit le plus en recherche et développement. Nous développons et exportons le génie canadien dans le monde entier, et nous en sommes très fiers ».

Depuis leur lancement le 1er juillet, les deux versions française et anglaise de la vidéo ont obtenu près de 400 000 de portée. Le 10 juillet, Bombardier sera à nouveau en mode célébrations alors que l’entreprise fêtera ses 75 ans.

ClientBombardier
AgenceZone franche 
Direction de créationRobert Boulos, Farweb.tv
ScénarioGerry Wneck, Robert Boulos 
Adaptation françaiseMatthieu Sauvé, Zone franche
RéalisationRobert Boulos, Aurele Desjardins
VoixKeith Thomas, Louis Champagne
ComédiensHuguette Roy, Elias Benoît, Michel Labrosse, 
Sylvain Grenier, Pascal Fleury
Styliste culinaireJohanne Dépelteau
Post-ProductionFarweb.tv
Mix + effets sonoresLuc Raymond
ÉtalonnageThierry Sirois, Casa del Films
MusiqueJoseph Perrault, Les Productions Kut
Marketing numériqueLabelium

24 octobre 2016

Marie-Hélène d’Entremont-Sauvé nommée directrice adjointe
 de Zone franche à Montréal

La direction de Zone franche a le plaisir d’annoncer la nomination de Marie-Hélène d'Entremont-Sauvé à titre de directrice adjointe de l’agence. Dans le cadre de ses nouvelles responsabilités, elle sera appelée à jouer un rôle de premier plan en matière de gestion des ressources humaines et de supervision des projets majeurs de l’agence, en plus de continuer à jouer son rôle de conseillère stratégique auprès des clients.

Marie-Hélène d'Entremont-Sauvé, directrice adjointe
Titulaire d’une maîtrise en science politique et d’un baccalauréat en psychologie, Marie-Hélène fait partie de l'équipe de Zone franche depuis 2012. « Marie-Hélène a rapidement occupé une place importante chez Zone franche et aujourd'hui, son appui à l'équipe de gestion sera des plus précieux au moment où l'agence continue à connaître une croissance appréciable », d’indiquer Marie-Françoise Hervieu, présidente de Zone franche.

Marie-Hélène a amorcé sa carrière en relations de presse lors de campagnes électorales fédérale et provinciale. Elle a par la suite été l’attachée de presse d’une candidate à la mairie de Montréal lors de l’élection municipale de 2009. Au sein du cabinet de l’opposition officielle à la Ville de Montréal, elle a développé ses compétences en rédaction et en affaires publiques, ce qui lui a permis de conseiller les élus municipaux sur une multitude d’enjeux touchant l’administration montréalaise.